Pourquoi personne ne défend Valbuena ?

Alors que l’affaire de la “sex-tape” a fait réagir plus ou moins tout le monde lors des dix derniers jours, la victime de l’histoire, Mathieu Valbuena ne reçoit aucun soutien du monde du foot tandis que Karim Benzema (mis en examen) est défendu par tous. Comment un joueur qui n’a jamais fait de vagues dans la presse peut-il être à ce point oublié ? 

“Je l’ai vu, j’ai parlé avec lui. Je crois en tout ce qu’il me dit, et rien d’autre. Tout ce qu’il doit faire, c’est attention. C’est ce que je lui ai dit, c’est mon conseil”, ces mots sont ceux de la dernière personne en date à avoir défendu Karim Benzema dans cette affaire, à savoir Zinedine Zidane. Si l’ex meneur de jeu des Bleus est proche de Karim puisqu’ils se côtoient au Real Madrid, cette sortie médiatique n’a rien de spontané. À l’heure ou l’affaire de la “sex-tape” a éclaboussé toute la presse, française ou étrangère, tout le monde s’est levé unanimement pour défendre Karim Benzema, mis en examen dans cette affaire. Bien avant Zizou, Rafael Benitez, son coach avait refusé de répondre aux questions concernant l’affaire, tout en laissant entendre qu’il faisait 100% confiance au joueur et à sa version. Le Real y est également allé de son communiqué apportant son soutien à l’attaquant français. Alors face à ça, Valbuena apparaît bien seul, avec uniquement les joueurs et le staff de l’Olympique Lyonnais comme soutien, et son président Jean Michel Aulas qui l’a couvert de louange sur les ondes d’RMC : «Je l’ai soutenu de toutes mes forces, directement et indirectement. Et franchement, ce qu’il fait depuis qu’il est arrivé à Lyon, démontre, au-delà de son talent de footballeur, qu’il a des qualités d’homme incroyables».

La défense de l’enfant prodige

Comme dans les centres de formation français, c’est le joueur qui te fera gagner le dimanche que l’on va défendre. Génial depuis ses années lyonnaises, buteur providentiel et joueur au talent reconnu de tous, Karim Benzema dispose de tous les alibis qui servent dans le monde du foot pour être défendu. Valbuena de son côté dispose d’une carrière faite au mérite, et à l’envie. Moins doué au départ que le madrilène, il se dépense sans compter sur le terrain, mais moins décisif, et beaucoup moins médiatique, ce n’est pas lui qu’on choisirait pour aller à l’Euro. Car oui aujourd’hui, les deux joueurs n’ont pas le droit de se voir, et si le problème persiste, Deschamps devra faire un choix concernant ces deux hommes forts, (Les deux joueurs sont impliqués sur la moitié des buts de l’équipe de France en 2015). Et c’est sûrement là qu’on verra si la France du foot a autant d’estime pour Valbuena que ce que l’on entend depuis ses débuts en 2010. Souvent considéré comme un homme fort des Bleus, et toujours sélectionné depuis la prise de fonction de Didier Deschamps, le numéro 19 de Lyon est aujourd’hui dans une position ou peu de monde serait partisan de le prendre lui plutôt que Benzema.

Si on conserve le schéma à 3 attaquants voulu par le sélectionneur, Griezmann prend déjà une place, et les deux autres seraient prises par la doublette Benzema – Valbuena. A l’exception qu’aujourd’hui, malgré ses fréquentations et ses multiples dérapages (conduite sans permis, excès de vitesse et donc cette affaire là), Benzema serait préféré à Valbuena, car ce dernier, malgré son côté exemplaire et sa bonne volonté est considéré comme moins fort et donc plus facile à remplacer dans le 11 pour l’Euro, surtout au vu des montées en puissance de Martial et la concurrence de Lacazette ou encore Fekir si il revient à temps. Une situation que le sélectionneur n’a pas voulu commenter en conférence de presse au moment de l’annonce de la liste, mais qui devra tôt ou tard être évoquée.

Jean Pierre Bernès au milieu de tout ça

Si l’affaire continue jusqu’à son terme et que l’interdiction reste en vigueur, le choix que Didier Deschamps aura à faire sera scruté. D’autant plus qu’entre Valbuena et Deschamps, il y a beaucoup de complémentarité, (Valbuena est le joueur le plus utilisé de l’ère Deschamps à la tête des bleus), mais il y a aussi et surtout le même agent. Jean Pierre Bernès, agent influent dans le foot français (notamment Laurent Blanc, Didier Deschamps, Mathieu Valbuena donc), aura forcément son mot à dire en cas de choix à faire. Lorsque l’on sait ce que les agents influents sont capables de faire dans le foot d’aujourd’hui, nul doute que Bernès fera réfléchir à deux fois Deschamps au moment de sa liste pour l’Euro.

Avec l’Euro justement en ligne de mire, le foot français se serait bien passé de faire à nouveau la Une des affaires judiciaires. Une nouvelle fois c’est tout le foot français qui va en pâtir, et c’est bien la que le mal va se faire. Car à 6 mois d’un Euro que la France va avoir l’obligation de réussir (demi finale minimum), le soutien populaire va s’effriter au fur et à mesure que l’affaire va avancer. Reste à savoir si quelqu’un va prendre la défense de Valbuena d’ici là.

1 Comment

  1. enfin un mot pour defendre valbuena!!!
    il a été courageux de ne pas ceder, de ne pas avoir peur du scandale et de la honte, c’est un homme dans toute son integrité , alors oui defendons Mathieu!!!

Laisser un commentaire