Promus ? Et alors ?

FC Nantes, AS Monaco et En Avant Guingamp, les promus font la loi en Ligue 1

En fin de saison dernière, Monaco, Guingamp et Nantes s’emparaient des trois premières places du championnat de Ligue 2, validant ainsi leur billet d’accès dans l’élite du football français. Après 11 journées disputées en championnat, les trois promus trustent aujourd’hui le haut de tableau et se sont invités parmi les 5 premiers du classement, une première en Ligue 1. Des trajectoires différentes pour des clubs aux ambitions affichées.

Monaco, un promu peu commun

Radamel Falcao, Joao Moutinho, James Rodriguez et Jérémy Toulalan à l'AS Monaco

Avec son recrutement XXL, le promu monégasque avait lancé un signal fort à tous les prétendants au podium final, à commencer par Lyon et surtout Marseille. Pourtant, si elle était attendue, l’équipe menée par Claudio Ranieri a surpris l’ensemble des observateurs avec son collectif parfaitement huilé et un jeu offensif alléchant avec un système permettant à l’ensemble des joueurs de champ de déployer ses qualités. 11 matchs, 7 victoires, 4 nuls pour aucune défaite, l’AS Monaco marche sur l’eau et ça se voit. Alors que les joueurs de la Principauté ont déjà affronté toutes les équipes qui étaient sur le podium l’an passé (victoires contre Marseille et Lyon, nul contre le PSG), leurs deux prochains déplacements au stade Pierre Mauroy de Lille et à la Beaujoire à Nantes sonneront comme des révélateurs afin de savoir si les coéquipiers de Radamel Falcao ont les armes pour faire douter le Paris Saint Germain.

Les Canaris renouent avec leur passé

FC Nantes et son public lors du derby breton contre Rennes

Après 4 saisons de purgatoire, les Canaris ont retrouvé les terrains de la Ligue 1 qu’ils n’avaient plus foulé depuis la saison 2008-2009. Portés par un public absolument exceptionnel, les Nantais étonnent par leur maîtrise et leur maturité malgré leur jeune âge (24 ans de moyenne d’âge) et peuvent compter sur un Filip Djordjevic en pleine bourre (6 buts depuis le début de la saison) ainsi qu’un milieu de terrain décisif : Lucas Deaux et Serge Gakpé comptant notamment 2 passes décisives et un but chacun. Le FC Nantes peut également s’appuyer sur un coach revanchard et désireux de montrer qu’il a également sa place au sein de l’élite du football professionnel. À la Beaujoire, les joueurs de Michel Der Zakarian sont en tout cas sûrs de leur force (ndlr : seulement 3 buts encaissés à domicile en 6 matchs dont 2 par le PSG) et s’en servent pour faire trembler les plus grands : si les parisiens et les lillois s’en sont finalement sortis, cela n’a pas été le cas pour Bastia, Sochaux, Nice et Evian en championnat, et Lorient en Coupe de la Ligue. Avec 19 points pris en 11 matchs et 12 points d’avance sur la zone rouge, Nantes a donc le temps de voir venir même si l’on ne s’enflamme du côté de la Loire.

Guingamp, droit devant

Jocelyn Gourvennec à l'En Avant Guingamp

Dans le Trégor, l’heure n’est pas non plus à l’enflammade. Pourtant, les Armoricains pointent à une superbe 5ème place devant Marseille, Saint-Etienne et Nice notamment. Le début de saison s’annonçait pourtant difficile pour des Bretons qui n’avaient – pour la grande majorité – jamais connu la Ligue 1. 4 matchs, 3 défaites et une place provisoire dans la zone de relégation, les rouges et noirs n’avaient pas à rougir des difficultés qu’ils rencontraient surtout face à des formations comme Marseille, Saint-Etienne et Paris. 7 matchs après leur déconvenue au Parc des Princes, les joueurs de l’EAG comptent 4 victoires et deux supplémentaires (ndlr : pour une seule défaite contre l’OGC Nice à l’Allianz Riviera). La patte de l’entraîneur commencerait-elle à faire effet ? Car s’il faut mettre en avant un membre de l’équipe guingampaise, ce n’est pas sur le terrain que les yeux se tourneront, mais bien du côté du banc de touche où officie depuis plus de 3 saisons déjà Jocelyn Gourvennec. Élu meilleur entraîneur de la saison passée, le brestois de naissance sait pousser son effectif à donner le meilleur de lui même et lui insuffle cet état d’esprit de gagnant qu’il a en lui. Cette 5ème place provisoire n’est donc pas anodine puisque les Guingampais ont su gagner à chaque fois contre leurs adversaires directs pour le maintien (Ajaccio, Evian, Sochaux).

Toutefois, si l’heure est à la satisfaction du côté des trois équipes, celles-ci ne perdent pas de vue leurs objectifs. Les Monégasques, éliminés de la Coupe de la Ligue, doivent se reprendre dès ce week-end avec le déplacement à Lille tandis que Nantes et Guingamp ne doivent pas se relâcher car rien n’est joué. Lors de la saison 2010-2011, le promu brestois avait été leader de la Ligue 1 lors de la 13ème journée avant de dégringoler et de se maintenir de justesse, un exemple que ne veulent pas connaître les deux autres clubs de l’Ouest.

1 Trackback / Pingback

  1. Pronostics du week-end 02/03 Novembre

Laisser un commentaire