Le PSG impressionne dès son premier match

Le quatuor offensif du PSG a éclaboussé de son talent.

C’était la rentrée des classes ce samedi soir pour le PSG. Face à son dauphin, les hommes d’Unai Emery ont fait valoir de nouvelles dispositions très intéressantes. Les parisiens seront très durs à battre cette saison. De son côté, Lyon n’a pas à rougir de sa prestation, l’écart est colossal entre les deux équipes, mais l’OL s’en sortira face aux autres équipes françaises.

Dans un stade globalement vide, ambiancé par un speaker qui confond Pastore et Ben Arfa, les parisiens ont maîtrisé leur sujet. Pourtant les dix premières minutes sont globalement intéressantes de la part des lyonnais, avec un but refusé pour Fékir. Les lyonnais ont pris confiance face à l’ogre parisien. L’erreur est grande face à des hommes qui ont abandonné la possession stérile, pour un jeu direct très séduisant. Kurzawa et Aurier jouent très haut. Le premier cité, libre de tout pressing, centre au second poteau pour Pastore qui ne se fait pas prier pour transformer l’offrande. L’argentin qui est dans tous les bons coups, vient s’infiltrer dans la surface quelques minutes plus tard pour servir Lucas, 2-0 pour les parisiens après moins de 20 minutes de jeu. Les lyonnais n’y sont plus, la déception est à la hauteur de l’espoir placé dans ce match.

Emery prend déjà ses marques

Seulement le PSG n’en a pas fini. Après une nouvelle offensive côté gauche, Pastore centre pour Ben Arfa qui fusille Lopes d’une très belle demi-volée du gauche. L’arbitre autrichien siffle la pause sur le score de 3-0. Auteur d’une bonne utilisation du ballon, les lyonnais ont péché dans les trente derniers mètres. Une situation qui sera différente face aux autres équipes de Ligue 1. Au retour des vestiaires, Paris continue le pressing et les relances rapides. Après un coup franc rapidement joué, Kurzawa part dans le dos de la défense lyonnaise et s’en va tromper Lopes. 4-0 le score est lourd, mais reflète bien l’écart entre les deux équipes.

Les lyonnais auront quand même le mérite de réduire le score sur une belle action à trois Valbuena – Jallet -Tolisso pour un but de ce dernier. Score final, 4-1 pour les parisiens qui soulèvent le trophée pour la quatrième fois consécutive. Unai Emery a réussi son entrée en lice avec le PSG. Une victoire et surtout une impression de surpuissance qui laissent à penser que les parisiens vont être difficiles à battre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire