PSG : Neymar deviendra-t-il le Messi de Kylian Mbappé ?

Kylian Mbappé a rejoint le Paris Saint-Germain, en prêt avec une option d’achat à 180 millions d’euros assortie de bonus. Après l’arrivée de Neymar, le prodige français ne restera-t-il pas trop dans l’ombre du Brésilien, à l’instar de ce qu’il s’est passé pour ce dernier au Barça ?

Kylian Mbappé dispose de toutes les caractéristiques que recherche le PSG. Il est jeune, Français, extrêmement talentueux, dispose d’une aura médiatique et d’un amour inconditionnel des fans de football. Cet assemblage de qualités l’a placé tout en haut de la liste de courses du club de la capitale. Puis l’opportunité Neymar a surgi, obligeant le gamin de Bondy à attendre son heure. Depuis le rocambolesque transfert du capitaine de la Seleçao, toute l’attention se porte sur lui et ses arabesques balle au pied. Comme un certain Lionel Messi au pays de Salvador Dali. Si Neymar a quitté le FC Barcelone c’est, surtout, pour devenir la star d’une équipe, d’un championnat et, enfin, sortir de l’ombre de la Puce pour gagner le Ballon d’Or. Avec tout son talent, Kylian Mbappé peut lui aussi prétendre au titre de meilleur joueur du monde dans quelques années. Deux lauréats dans la même équipe ? Difficile à imaginer.

Quelques précédents

Dans l’histoire du Ballon d’Or, on compte quelques précédents de joueurs du même club ayant reçu la plus haute distinction individuelle. Dans les années 50, où le Real Madrid dominait le football européen, Alfredo Di Stefano et le regretté Raymond Kopa se sont succédé sur la plus haute marche du podium. Une décennie plus tard, Denis Law, Bobby Charlton et George Best ont soulevé le trophée, chacun à deux années d’intervalle. Le Bayern Munich aussi, a eu sa doublette de Ballon d’Or avec Gerd Müller puis Franz Beckenbauer. Idem du côté de la Juventus qui s’offre le luxe de décrocher quatre fois le trophée d’affilée, trois allant à Michel Platini. Néanmoins, Paolo Rossi le doit plus à sa Coupe du Monde 1982 qu’à sa saison chez les bianconeri. Ruud Gullit et Marco Van Basten les imiteront quelques années plus tard pour redorer le blason de l’AC Milan. Enfin, Rivaldo et Luis Figo, en 1999 et 2000, deviennent également des coéquipiers lauréats du Ballon d’Or. A cela près que le Lusitanien a quitté le FC Barcelone l’été précédent la remise du trophée.

L’histoire nous rappelle que voire deux joueurs d’un même club remporter le Ballon d’Or est possible. Mais cela équivaut, souvent, à une période de domination sans partage du football mondial. Le PSG de Neymar et Kylian Mbappé devra remporter la Ligue des champions pour espérer voir ses deux stars décrocher le titre suprême. On a vu Neymar se mettre au service de Lionel Messi, l’Argentin servant aussi Luis Suarez. Le Brésilien parviendra-t-il à se mouvoir en coéquipier modèle alors qu’il est enfin la tête d’affiche d’un grand club ? Avec le Ballon d’Or de nouveau entre les mains de France Football, le sujet est moins délicat. Les compétitions internationales auront plus d’importance que sous le règne de la FIFA. Une Coupe du Monde réussie peut amener l’un des deux au sommet.

1 Trackback / Pingback

  1. Mbappé : quelles inflexions pour Emery ? - Papinade

Laisser un commentaire