Que retenir de ces matchs amicaux ?

Après la défaite face au Brésil 3-1, la France s’est bien rattrapée pour battre une faible équipe du Danemark 3 jours plus tard. Alors qu’il ne reste plus qu’un an avant l’Euro, et que l’on aura que des matchs amicaux à jouer, quels sont les enseignements à tirer de ces deux confrontations ?

Les latéraux, problèmes récurrents

Depuis la retraite de Sagnol, et d’Abidal, la France se cherche des successeurs, autant à droite qu’à gauche, les latéraux ne font pas parties de nos postes de formations de prédilection. Si Tremoulinas a semblé marquer des points, est-ce que Deschamps prendra le risque de le titulariser dans un gros match ou accordera-t-il sa confiance à Evra qui ne bougera pas du groupe de toute façon. Reste à savoir si Kurzawa reviendra au top de sa forme. Côté droit, Debuchy semble avoir une longueur d’avance sur les autres, mais de ce qu’on a vu, Jallet peut apporter dans son couloir même si ça reste un niveau assez restreint. Pour Sagna, c’est la même situation qu’Evra, il bénéficie d’une wildcard, qui lui permet d’être automatiquement appelé par les différents sélectionneurs quelques soit sa situation en club. En vue des prochains matchs amicaux, Deschamps pourrait aussi tester Corchia, qui malgré la situation de son club possède des qualités intéressantes.

Charnière centrale : Qui avec Varane ? 

Si le capitaine d’un soir, paraît intouchable dans la charnière des bleus, le poste à ses côtés, lui, pose question. Sakho contre le Brésil ou Koscielny contre le Danemark n’ont pas été tranchants loin de la. Alors si Sakho tient la corde du fait de ses 2 buts salvateurs contre l’Ukraine qui lui donne lui aussi une wildcard, Koscielny lui pourrait gagner sa place quant à ses qualités de relanceur, ainsi qu’un bon jeu de tête, malgré quelques absences de temps à autres, notamment sur le marquage. Ensuite Zouma paraît un peu tendre encore, pour le niveau international, tandis que Mathieu si il continue sur sa lancée du Clasico, pourrait être appelé pour les matchs de fin de saison, face à la Belgique et l’Albanie. Enfin suivant leurs fins de saisons respectives, Perrin, Umtiti ou Laporte pourraient être eux aussi appelés pour être récompensés.

Pogba, le seul créateur du 4-3-3

Dans le 4-3-3 cher à DD, l’absence de Pogba est préjudiciable puisque c’est le seul joueur capable de créer du jeu. Contre le Brésil, le milieu Schneiderlin – Sissoko – Matuidi faisait peine à voir avec le ballon dans les pieds, un trio de 6 concocté pour casser le jeu et non le construire et comme le dit Arrigo Sacchi “il est plus facile de détruire, que de construire”. Alors oui l’opposition était forte, mais 3 joueurs défensif juste pour museler Oscar, c’est un peu exagéré, notamment à domicile où tu dois enflammer le match. Et dès l’entrée de Fekir et Payet, le jeu était plus fluide, la liaison milieu-attaque était plus fluide, même Kondogbia a réussi à casser des lignes, alors sans Pogba, il faudra voir ce que l’EDF veut faire comme style de jeu, mais toujours est-il qu’en son absence, le 4-3-3 marche beaucoup moins bien.

Le chant du cygne pour Valbuena ?

Parti en Russie cet été, Valbuena devait avoir la certitude de la part du sélectionneur que cela ne changerait rien à sa visibilité pour la sélection. Seulement, 6 mois après, il faut se rendre à l’évidence qu’il n’a plus le rayonnement qui était le sien au Vélodrome. Si il a longtemps été le meneur de jeu de l’EdF (par défaut pour certains, puisque d’autres étaient meilleurs mais n’ont jamais répondu aux attentes), aujourd’hui il n’est clairement plus dans le rythme, et la performance de Payet est très encourageante, reste à savoir quel formule va utiliser DD à l’avenir mais même son poste à droite dans une ligne de 3 devant risque de sauter au profit d’un Lacazette très bon hier, ou d’un Payet voir d’un Fekir qui était très intéressant lors de ses rentrées. Mais d’ici un an, sa place dans les 23 est loin d’être acquise car sans blessure de ses concurrents, il risque d’y avoir embouteillage et il n’est pas/plus en ballottage  favorable.

Benzema, Giroud, Lacazette : trio définitif ? 

Ils sont 3, en pleine bourre dans leurs clubs et complémentaires les uns avec les autres. Le trio d’attaque va être compliqué à changer car ces 3 là sont en grande forme. Même si Lacazette sera plus utilisé en tant qu’ailier droit de par sa vitesse et sa technique, il pourrait être également utile en fin de match pour jouer le contre. Devant lui Giroud et Benzema sont intouchables et pour cause, il n’y a pas mieux aujourd’hui à leur poste. C’est vrai que Giroud n’est pas beau à voir jouer, mais à l’image d’un Trezeguet, il est toujours là pour mettre un but de renard, encore hier il met une belle frappe entre les jambes du gardien. Derrière ce trio, Gignac et Remy semblent condamnés à réaliser une saison à 30 buts pour pouvoir participer à l’Euro, le choix de leurs prochains clubs respectifs sera déterminant, Gignac ne devrait pas partir en Russie si il veut garder une chance, et Remy devrait songer à quitter le banc des blues.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire