Renato Sanches, le milieu qui règne sur Lisbonne

Dernier joyau sorti du centre de formation du Benfica, Renato Sanches affole le Portugal depuis son premier but pro lors de la réception de l’Academica. Annoncé comme un crack, le milieu de terrain attire sur lui les convoitises des plus grands clubs européens. Encore considéré comme un diamant brut, il se pourrait bien que le numéro 85 du Benfica devienne un bijou raffiné prochainement.

“Il n’est pas entré dans l’équipe simplement parce que j’aime les joueurs avec des tresses. Il est bon et il représente notre vision pour l’avenir du Benfica” C’est comme cela que Rui Vitoria a justifié le choix de lancer ce bambin dans l’arène au lendemain de la terrible claque reçu dans le derby. Depuis Renato a joué 1064 minutes dans le championnat avec l’équipe A avec 12 titularisations à la clef.  titre de comparaison, seul Pizzi, Gaitan et Samaris ont passé plus de temps sur la pelouse que lui en tant que milieu de terrain. Pour un gamin, qui a commencé la saison par 10 matchs avec l’équipe réserve, c’est déjà un beau score. Depuis qu’il s’est installé au milieu du terrain, le Benfica a réalisé le bilan impressionnant de 13 victoires en 14 matchs de championnat et se retrouve aujourd’hui en tête du championnat à égalité avec le Sporting et 6 points devant Porto. Et c’est au moment d’affronter des dragons en pleine crise que le natif de Lisbonne va devoir montrer qu’il est de la trempe des grands noms sortis de l’académie du Benfica.

Un record de précocité

Né le 18 août 1997, celui qui a découvert le football dans le quartier de la Musgueira à Lisbonne est devenu en quelque temps le détenteur de 2 records de précocité. Tout d’abord, avec sa frappe de 30 mètres contre l’Academica, Renato est devenu le plus jeune buteur du XXIè siècle dans l’Estadio da Luz, ainsi que le plus jeune joueur du Benfica a disputer un match de Ligue des Champions. Des records qui ne sont pas près de disparaître de son esprit comme il le raconte dans une interview, “Évidemment, je vis un véritable rêve éveillé. Jouer pour Benfica est ce dont j’ai toujours rêvé depuis mon plus jeune âge. Je suis très content d’être ici et de pouvoir profiter de ces moments. Mes débuts ? J’avais un peu peur, mon cœur a commencé à battre très fort, mais mes partenaires m’ont bien aidé”.

Dans la droite lignée de Bernardo Silva, Ivan Cavaleiro ou Gonçalo Guedes, l’homme aux tresses s’apparente de plus en plus à la dernière pépite du football portugais. Dans un style de jeu que les Anglais désigneraient comme “box-to-box” Renato Sanches dispose de qualité physique au-dessus de la moyenne. En étant à la fois à la récupération et à la distribution, le jeune Portugais prend régulièrement le jeu benfiquiste à son compte. Seulement, par excès d’enthousiasme, il dispose d’une fâcheuse tendance à trop en faire et ainsi perdre des ballons largement évitables. “Et il l’a déjà fait à plusieurs reprises chez les pros. Il a enthousiasmé le public, mais au bout du compte, il a passé beaucoup de temps à récupérer ses propres balles perdues plutôt que celles de ses collègues.” se lamente Jose Pedro Texeira, Scout du Benfica. Avant de rajouter, “il ne faut pas s’attendre qu’il ait la maturité de Xavi. Il manque encore d’intelligence tactique. Mais il ira loin”. Peut-être assez loin pour permettre au Benfica de passer les 1/8ème de finale de Ligue des Champions, cette saison, avant de s’envoler pour d’autres cieux. L’Atletico est notamment en pole position, après que Diego Simeone eut vu Renato jouer contre son club.

Déjà idole dans son pays

Après la victoire 5-0 du Benfica sur le terrain de Belenenses en championnat le week-end dernier, le technicien espagnol des locaux est revenu en conférence de presse sur la prestation du jeune milieu de terrain. Julio Velazquez n’a pas tari d’éloge. “ Renato Sanches peut jouer et faire jouer son équipe, il est dans une forme exceptionnelle. C’est un joueur d’une autre dimension, du niveau Ligue des Champions.” Des compliments venant de ses adversaires mais également du sein même du club. Comme la légende Nuno Gomes, “voir Renato Sanches évoluer et réussir, est une source de fierté pour Benfica. Il a toutes les capacités pour s’imposer et briller au sein de l’équipe première.”

Déjà présent dans plus de 40 matchs sous les couleurs du Portugal dans les équipes de jeunes, celui qui n’a pas encore été appelé en équipe A pourrait bien être la révélation des lusitaniens lors de l’été prochain avec l’Euro en France.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire