Le retour en grâce du Borussia Mönchengladbach

Après une période creuse de près de trente ans, le Borussia Mönchengladbach revient petit à petit au plus haut niveau en Bundesliga. Auteurs d’un début de saison de haut niveau, les hommes de Lucien Favre pointent à la cinquième place à treize points d’un Bayern Munich intouchable.

0f6b5

Votre mission, si vous l’acceptez : vous qualifier pour la Ligue des Champions.” Sur un air de Mission Impossible, les hommes de Lucien Favre réalisent ce que peu de monde attendait d’eux. Après une très bonne première partie de saison 2013/2014, le Borussia Mönchengladbach a peu à peu perdu du terrain sur ses concurrents pour finir à la sixième place, à seulement six points de la Ligue des Champions. A l’intersaison, l’effectif a peu changé, si ce n’est le départ de Marc-André Ter Stegen, parfaitement remplacé par Yann Sommer, ancien gardien titulaire du FC Bâle. Depuis le début de la saison, le suisse a terminé cinq matchs sans encaisser le moindre but, ce qui fait de Mönchengladbach la deuxième défense de Bundesliga (10 buts encaissés en 13 matchs), derrière le Bayern Munich. Mais le Borussia Mönchengladbach ne doit pas sa bonne défense qu’à son gardien suisse. Les performances de la charnière centrale Stranzl – Jantschke ne sont pas étrangères aux bons résultats du début de saison. Lors de la neuvième journée, les Fohlens réussissaient l’exploit de tenir le match nul face au Bayern Munich, sans que le champion ne puisse trouver le chemin des filets. Une première cette saison. La semaine précédente, les bavarois venaient d’en passer six au Werder Brême…

Les hommes de Lucien Favre sont portés par un quatuor offensif parfaitement rôdé et en parfaite entente. Si Max Kruse est le meilleur buteur du Borussia Mönchengladbach, il le doit en grande partie à ses coéquipiers, Granit Xhaka, Raffael, Patrick Hermann et André Hahn. L’attaque est bien huilée, malheureusement les Fohlens ne parviennent pas à se procurer un grand nombre d’occasions. En effet, les coéquipiers de Yann Sommer ne frappent que 12,8 fois par match (source : whoscored), bien loin du Bayer Leverkusen (18,9), du Bayern Munich (18,7) ou du Borussia Dortmund (17,1). Avec seulement 16 buts, le Borussia Mönchengladbach n’est que la douzième attaque du championnat allemand !

En Europa League, les Fohlens affichent un bilan mitigé. S’ils occupent la première place du groupe A avec neuf points, ils le doivent notamment à leurs deux victoires probantes face à l’Apollon Limassol (5-0 puis 2-0). Leurs confrontations face à Villareal et au FC Zurich n’ont données lieu qu’à des matchs nuls (1-1, 1-1 puis 2-2). Les allemands peuvent ne pas se qualifier pour les seizièmes de finale de Ligue Europa puisque le FC Zurich, troisième, reste à l’affût avec sept points. La sixième journée accouchera d’un match entre le Borussia Mönchengladbach et le club suisse au suspens haletant.

Malgré leur défaite dimanche face au Vfl Wolfsburg, les joueurs de Lucien Favre restent en embuscade et s’accrochent au groupe de tête. Si le Bayern Munich semble intouchable et que Wolfsburg paraît bien parti pour occuper la place de dauphin, les Fohlens ont un coup à jouer. Avec la catastrophe de Dortmund et l’irrégularité de Schalke 04, des places se libèrent en haut du tableau. Le Bayer Leverkusen et son pressing étouffant semblent en bonne position pour accrocher une place en Ligue des Champions alors que Augsbourg continue tranquillement sa progression, année après année. Le Borussia Mönchengladbach devra batailler très dur pour accrocher le wagon européen mais ce n’est finalement pas une mission impossible.

© lequipe.fr

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire