Rubén Pardo, le successeur d’Illarramendi

Rubén Pardo.

Sans doute avez-vous dû entendre parler d’Asier Illarramendi, le jeune milieu relayeur espagnol du Real Madrid, arrivé l’été dernier de la Real Sociedad pour plus de 30 millions d’euros. “Illarra”, 23 ans, tend à justifier sa réputation et le montant misé sur lui en devenant un élément important dans l’équipe madrilène de Carlo Ancelotti, qualifiée pour la finale de Ligue des Champions qui aura lieu demain. Son départ aurait pu laisser un vide au sein de la Real Sociedad. Cela n’a pas été le cas. En effet, un Espoir espagnol de 21 ans occupe le poste d’Illarramendi. Son nom: Rubén Pardo.

Rubén Pardo (né le 22 octobre 1992), contrairement à son glorieux aîné, n’est pas un enfant du Pays Basque mais de la région voisine de la Rioja. Il a passé toute son enfance à Rincón de Soto, petite ville de 4000 habitants où vécut un certain Fernando Torres. Une fois adolescent, le bonhomme ne passe pas inaperçu et intègre le centre de formation de la Real Sociedad. En septembre 2009, il intègre l’équipe B du club de Saint-Sébastien, et joue ainsi en D3 espagnole. C’est à cette époque-là que Pardo est sélectionné en équipe d’Espagne U17, suscitant déjà l’intérêt du Real Madrid. Il devient un cadre indispensable des sélections de jeunes espagnoles, et, le 1er août 2011, il est sacré champion d’Europe des moins de 19 ans.

Rubén Pardo.

Rubén Pardo.

La saison qui suivra verra Rubén Pardo s’entraîner avec les pros. Le jeune relayeur disputera ses premières minutes de Liga le 29 octobre à Saint-Sébastien, au stade d’Anoeta face au… Real Madrid. Au cours de l’année 2011/2012, il sera titularisé pour la première fois face au grand Barça et inscrit même un but contre le FC Séville. Ce qui lui vaudra d’être intégré au groupe pro de la Sociedad la saison suivante. Remplaçant d’Illarramendi, Pardo contribue, sous les ordres du coach français Philippe Montanier, à la quatrième place du club basque et à sa qualification pour la Ligue des Champions.

Le transfert d’Illarramendi permet au jeune relayeur de se mettre sous le feu des projecteurs. Rubén Pardo devient titulaire (44 matchs disputés cette saison dont 35 en championnat, 3 buts inscrits en Liga), et s’impose à son nouvel entraîneur, Jagoba Arrasate, bénéficiant également de la blessure d’Esteban Granero, ancien… madrilène. C’est en Ligue des Champions que Pardo se fait également remarquer, notamment face à Manchester United le 5 novembre 2013 (0-0).

Rubén Pardo célèbre un but de son coéquipier français Antoine Griezmann.

Rubén Pardo célèbre un but de son coéquipier français Antoine Griezmann.

Le jeune prodige au gabarit mince (1,82 m, 68 kg), surnommé “le Chétif” au centre de formation de la Real Sociedad, a un profil de jeu qui justifie les convoitises du Real Madrid. Capable de marquer de loin avec sa patte droite, inspiré pour faire la passe (11 passes décisives en Liga!) au bon équipier, trouver l’ouverture ou encore aller de l’avant, Pardo rappelle un ancien joueur de Saint-Sébastien et actuel madrilène, Xabi Alonso, en un peu plus poussé vers l’offensive. Son association avec l’arrière gauche de la formation basque, Alberto De La Bella, n’est pas sans faire penser à l’ancien duo bordelais Yoann Gourcuff – Benoît Trémoulinas. Comme Alonso, Pardo sait bien se placer pour combler les espaces lorsque les adversaires ont le ballon, comme l’affirme le site anglais FourFourTwo.com. Même s’il est moins performant dans les grands rendez-vous, il gagne en maturité pour remédier à cette faiblesse, et a une énorme marge de progression.

Comme Alonso ou Illarramendi, Rubén Pardo pourrait rejoindre le Real Madrid. L’intérêt du club madrilène est intact et celui-ci a proposé 12 millions d’euros à la Real Sociedad pour s’attacher les services du joueur. Néanmoins, la clause libératoire de celui-ci est évaluée à 30 millions d’euros. Cela ne devrait pas réfréner le club madrilène dans le futur, même si d’autres clubs et notamment Everton se montrent intéressés par le profil du joueur, récemment nominé dans le onze des révélations de Liga composé par les journalistes de Marca. A son poste, Rubén Pardo, qui a récemment prolongé son contrat jusqu’en 2018, pourrait devenir un joueur de plus à passer de la Real au Real.

© Twitter, @rubenpardo14 (toutes les photos)

A propos de Benjamin Mondon 183 Articles
Des analyses parfois aussi improbables qu'un mélange entre Ronaldinho et Cheick Diabaté.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire