Russie – France (1-3) : les notes des Bleus

Si cette victoire des Bleus n’avait pas suivi une déconvenue face à la Colombie (2-3) vendredi dernier, on aurait sans doute passé l’éponge sur les lacunes qu’elle dissimule. Mais les chiffres mentent aussi, comme les hommes. La France devra encore monter en puissance, si elle veut gagner une deuxième Coupe du Monde, vingt ans après.

Les notes :

Hugo Lloris (5,5) : rien à dire. Il est présent les rares fois où il est sollicité, comme sur un tir de Smolov (15′), et ne peut rien du tout sur le but russe.

Benjamin Pavard (4,5) : volontaire et occupé à défendre, sauf sur le but russe où il lâche totalement le marquage, il s’est montré beaucoup trop brouillon pour parvenir à aller de l’avant. Le joueur de Stuttgart devra monter en gamme pour espérer concurrencer Sidibé à moyen terme.

Laurent Koscielny (6) : le plus rassurant en défense. Solide sur ses interventions. Et si c’était de lui dont la France avait vraiment besoin ?

Samuel Umtiti (4) : il fait peur, l’Oncle Sam. L’ex-Lyonnais, sans Varane à ses côtés, a semblé totalement perdu, voire même inquiétant à la relance. Pas le genre de prestation qui remonte la confiance. Remplacé par Presnel Kimpembe (non noté) à la 80e, pour sa première en Bleu.

Lucas Hernandez (5) : première titularisation décevante pour le latéral de l’Atlético. Très timide dans son apport offensif, Hernandez s’est presque contenté de défendre, avec une prise de risque minimale. Le risque est pourtant le prix à payer pour franchir un palier. Une appréciation qui fait écho à celle de Benjamin Pavard, plus haut. Avec à signaler, comme pour l’ancien Lillois, un oubli sur la réalisation de Smolov (68′) : il laisse Smolnikov prendre son couloir et centrer.

N’Golo Kanté (6,5) : infatigable, à la récupération, à la relance, partout, tout le temps. Il fait le sale boulot avec sérieux et application, et ça lui plaît. On adore. Plus que son remplaçant Corentin Tolisso (4,5), dont l’absence coupable sur le but russe est à mettre au crédit de son entrée quelques instants auparavant (66′).

Paul Pogba (7) : enfin il se réveille, quand la France a besoin d’un vrai leader sur le terrain. Appliqué mais prompt à prendre des risques, le Mancunien, en difficulté en club, s’est bien remonté le moral. “La Pioche” a d’abord permis à l’équipe de France d’aller de l’avant, en apportant techniquement au jeu des Bleus. Il est notamment passeur sur le premier but, puis inscrit un superbe coup-franc (49′). La marque des plus grands ?

Adrien Rabiot (4,5) : un match sans application et sans inspiration. Pourquoi s’acharner ? L’entrée de Blaise Matuidi (non noté) dans les dix dernières minutes, à sa place, a démontré qu’il n’y a pas que la technique pour casser des lignes.

Ousmane Dembélé (4) : un retour en sélection fantomatique. Dembélé s’est montré très peu inspiré. On va dire que c’est la reprise. Remplacé à la 72e par Olivier Giroud (non noté), qui n’a pas eu suffisamment de temps pour avoir son mot à dire.

Kylian Mbappé (6,5) : le sauveur qu’on attend ? Pas dit, mais le Parisien s’est offert un doublé bon pour la confiance. Un premier but offert sur un service en or de Pogba avec un superbe enchaînement crochet-frappe (40′), un deuxième qui ressemble au premier et qui bénéficie d’une bourde du gardien Lunev (83′). Il a paru légèrement blessé après son but et a préféré laisser la place à Thomas Lemar (non noté).

Anthony Martial (5) : de l’envie, mais très peu de chance à l’arrivée. Espérons que ça viendra. Entré à sa place à la 58e, Antoine Griezmann (5) n’a pas apporté davantage à l’équipe de France.

A propos de Benjamin Mondon 182 Articles
Des analyses parfois aussi improbables qu'un mélange entre Ronaldinho et Cheick Diabaté.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire