Schürrle à Wolfsburg : tout le monde y gagne !

En obtenant la signature d’André Schürrle en provenance de Chelsea, le VfL Wolfsburg a réalisé l’un des gros coups de ce mercato hivernal. Monnayant 32 millions d’euros, les loups ont conclu un transfert qui semble ravir tout le monde. Explications.

Révélé en Bundesliga, dans le club de Mayence, le jeune allemand tape vite dans l’œil des recruteurs du Bayer Leverkusen. Après deux saisons passées chez les rouge et blanc, il signe chez le vice-champion en titre. Schürrle joue bien, et marque, inscrivant la bagatelle de 23 buts en deux saisons. C’est logiquement qu’il décide de franchir un palier à l’été 2013, rejoignant les Blues de José Mourinho. Mais cette aventure londonienne ne correspondait sans doute pas aux attentes de l’allemand. Après une première saison honorable, au cours de laquelle il disputera 30 matchs de Premiere League, pour une moyenne de 45′ minutes jouées, le polyvalent joueur offensif allemand verra sa moyenne de temps de jeu chuter à 30′ minutes cette saison, pour seulement 14 matchs de Premiere League à la mi-saison. Évoluant principalement dans un rôle de joker durant ses débuts à Chelsea, André Schürrle n’en restait pas moins très intéressant lors de ses entrées en jeu, offrant capacité de percussion sur le côté droit, et se montrant souvent décisif à la dernière passe. Ne rentrant pas dans les plans du quatuor offensif du Mou cette saison,  le natif de Ludwigshafen, espère se relancer dans son Allemagne natale. Artisan du succès de l’Allemagne à la dernière coupe du monde, Schürrle possède toutes les capacités pour s’imposer comme l’un des cadors du championnat d’Allemagne. A lui de montrer qu’il peut évoluer à un bon niveau de jeu autrement que dans un rôle de supersub.

Bloqué par Eden Hazard chez les Blues, et cantonné à un rôle d’ailier droit ou d’avant-centre, le champion du monde en titre espère retrouver son côté gauche à Wolfsburg. Il faudra pour cela faire face à la rude concurrence de l’attaque des loups. Que ce soit par le croate Perisic ou le portugais Vieirinha, l’attaque du dauphin du Bayern a déjà montré à de nombreuses reprises ses capacités de projection vers l’avant. Schürrle devra ainsi par ses qualités individuelles convaincre l’entraîneur Dieter Hecking de modifier un collectif fonctionnant bien. Toutefois, le positionnement de Vieirinha à un poste d’arrière droit lors des derniers matchs semble être un aménagement tactique favorable à l’intégration du joueur formé à Mayence. En effet, il semble peu probable que le manager allemand place l’ex-Blues à la pointe de l’attaque, tant celui-ci n’aura pas semblé à son avantage dans ce rôle lors de ces dernières sorties, comme le souligne l’expérimenté José Mourinho dans des propos rapportés par The Independant : “He is a cold blooded finisher, with good finishing technique, but he is not a striker” Littéralement, André est un bon finisseur, mais pas un buteur. Nuance. Si cette donnée sera une difficulté à surmonter pour Schürrle, elle confèrera un réel atout à Wolfsburg. Disposant d’un banc désormais de qualité dans le domaine offensif en vue des échéances à venir en Europa League, les pensionnaires de la Volkswagen Arena peuvent nourrir de grandes ambitions pour cette fin de saison, mais également pour l’avenir, André Schürrle rejoignant un projet très ambitieux à moyen-terme, comparable à ce qu’a imaginé Dortmund par le passé.

De son côté, Chelsea réalise une belle vente, pour un joueur acheté 23 millions à Leverkusen en 2013. C’est ainsi une plus-value d’environ 10 millions d’euros que réalise les Blues, leur permettant ainsi de rentabiliser le transfert de Juan Cuadrado, le feu-follet colombien, en provenance de la Fiorentina. Pour autant, Chelsea gagnent-t-ils en qualité avec cet ensemble de transactions ? Bien que disposant désormais de moins de solutions offensives suite au prêt de Mohammed Salah à la Viola, les londoniens apportent une sérieuse concurrence au quatuor offensif avec cette arrivée. Particulièrement au brésilien Willian, indiscutable cette saison, et peu mis en danger par André Schürlle. Les performances de Cuadrado donneront raison ou non à ce choix des Blues, qui peut s’avérer risqué, Loïc Rémy restant le seul joueur de l’effectif capable d’évoluer sur un côté, avec la réussite qu’on lui connaît.

Le départ d’André Schürrle à Wolfsburg semble donc arranger tous les protagonistes de la transaction. Le joueur à l’occasion de s’imposer comme l’un des cadres d’une équipe ambitieuse, Wolfsburg se renforce dans le but de jouer les premiers rôles lors des prochaines saisons et Chelsea se libère par la même occasion d’un joueur qui aura au final été décevant durant ses deux saisons au club, préférant miser sur le prometteur Juan Cuadrado.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire