Et Sergi Darder fît tomber Paris

Sergi Darder face à Monaco (6-1).

Le PSG est invaincu lorsqu’il se déplace à Lyon lors de la 27e journée de Ligue 1 cuvée 2015-2016. Les rhodaniens n’ont rien à perdre et c’est décomplexés qu’ils font tomber le futur champion de France pour la première fois de la saison dans l’hexagone. Ce match aura permis à Sergi Darder, milieu de terrain de Lyon, de concrétiser son réel potentiel, avec à la clé un but sublime qui repasse encore en boucle dans les têtes lyonnaises. 

La nuit est déjà tombée depuis un bon moment sur le Parc OL lorsque Sergi va s’envoler toucher les étoiles. On joue le temps additionnel de la première période, lorsque le milieu espagnol est à la réception de son ami Rafael. En 1 seconde, Darder illumine l’enceinte d’un subtil sombrero sur Thiago Silva avant de battre Trapp. Le Parc OL explose tout comme son jeune milieu de terrain. La revanche pour lui est aussi grande que la frustration qu’il a eu lors de ses premiers mois français.

Catalogué comme erreur de recrutement ou nouveau flop lyonnais, l’ex joueur de Malaga ne parvient pas à s’intégrer dans le collectif lyonnais. Avec pour seul compagnon le brésilien Rafael, il n’est pas à l’aise. Le système de jeu d’Hubert Fournier ne lui convient pas et il ne trouve pas sa place. Il admettra plus tard s’être fait un faux jugement de la Ligue 1 : “C’est vrai que je pensais que le championnat français était un peu plus facile que la Liga. C’est ce que je croyais avant d’arriver ici, car c’est un championnat assez peu médiatisé en Espagne”, déclare-t-il à So Foot en mai dernier.

Présentation de l’Olympique Lyonnais

Aujourd’hui il fait l’unanimité

L’arrivée de Bruno Genesio et le retour du 4-3-3 ont été bénéfiques à Sergi Darder. Malgré un poste de remplaçant du duo Ferri – Tolisso, l’international espoir espagnol commence à grappiller du temps de jeu. Le tournant aura donc lieu en ce dimanche de février. Titulaire à la place de Tolisso, suspendu, l’espagnol se sent très à l’aise aux côtés de Jordan Ferri. Le duo est complémentaire et Darder réalise une première mi-temps de très haut niveau. Ce but en est la parfaite illustration, il fait office de tournant dans sa carrière à Lyon. “Personnellement, le match contre Paris a une saveur particulière. Parce que c’était un match spécial pour moi. Je jouais peu à cette époque-là et j’ai joué ce match important pour nous. C’était un tournant, on a gagné contre le PSG et j’ai marqué ce but”, raconte l’espagnol à So Foot.

Depuis ce match, Darder n’a quasiment plus quitté le XI de Bruno Genesio. Il est aujourd’hui à égalité avec Tolisso, et possède une longueur d’avance sur Jordan Ferri. De plus, il possède aujourd’hui le sentiment d’être parfaitement intégré dans le groupe, comme en témoigne les nombreuses photos Instagram ou Twitter avec des joueurs de l’effectif.

Une adaptation enfin réalisée qui fait naître les plus grands espoirs au sein du club, comme en témoigne la sortie médiatique de Bruno Génésio : “Oui je pense qu’il fera une grande saison. L’an dernier, c’était un jeune joueur qui arrivait de l’étranger et qui quittait son pays pour la première fois. Il avait eu une préparation où il n’avait pas fait grand chose. Il sera mieux car il sort de 6 bons derniers mois de la saison dernière et d’une préparation athlétique de cet été, qui est différente de ce qu’il avait l’habitude de faire en Espagne. C’est un joueur très à l’aise techniquement alors s’il est bien physiquement, on peut s’attendre à une belle saison de sa part, à l’image de sa fin de saison dernière.”

Lyon bat Benfica dans un match engagé

Le futur taulier du milieu de l’OL ?

Lorsque l’After Foot de la radio RMC évoque le cas Darder, le journaliste Daniel Riolo pose Darder bien plus haut que Tolisso ou Ferri avec son exagération légendaire, “Tolisso et Darder ? Mais c’est pas comparable, ils ne font pas le même sport”. Une tendance qui risque de se confirmer si le milieu espagnol n’est pas embêté par les blessures. La marge de progression du joueur semble importante, il pourrait passer un nouveau cap dans l’entre-jeu lyonnais. Avec un contrat courant jusqu’à 2020, Sergi Darder dispose désormais de plusieurs saisons pour s’installer dans le cercle des grands milieux de terrain de l’OL. Le premier match de sa nouvelle saison ce soir va mettre en lumière les progrès réalisés depuis 6 mois. Après tout, l’histoire de Sergi Darder à Lyon a commencé contre Paris.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire