Sparta ou Slavia, histoire d’une rivalité

Adrien et Constant, nos deux collaborateurs d’À vélo tout est plus beau ont débuté leur périple ; première escale à Prague, capitale de la République Tchèque qui abrite deux monuments de la Gambrinus Liga (championnat tchèque) à savoir le Slavia et le Sparta Prague.

Les logos du Sparta Prague et du Slavia Prague

 

Depuis la saison 2009 – 2010 et le titre du Sparta Prague, aucun des deux clubs de la capitale n’est parvenu à remporter le championnat alors que la dernière coupe de République Tchèque remportée par l’une des deux formations l’a été en 2008, toujours par le Sparta. Si l’AC Sparta comme le SK Slavia connaissent une montée forte de la concurrence caractérisée par la montée en puissance du Viktoria Plzeň, vainqueur du championnat cette année encore.

Pour mieux comprendre la rivalité entre les deux clubs pragois, il faut remonter à l’origine de leur création. En 1892, le Slavia est créé par des intellectuels de la capital, ce qui va lui donner forcément cette image de club élitiste par opposition à son rival du Sparta dont la création se fera un an plus tard. Dominateur à ses débuts, notamment sous l’égide de l’écossais John William Madden, le Slavia Prague va remporter près de 80% de ses matchs. Le Sparta Prague aura contrairement à son concurrent du Slavia aura une origine plus populaire ce qui va d’ailleurs favoriser les Rudí lors de l’arrivée des communistes.

Pourtant, après la chute du Mur, le Sparta va rompre quelque peu avec cette image de club à l’origine populaire puisque contrairement à son historique rival, le club va engager des sommes importantes pour attirer des joueurs étrangers alors que le Slavia va se tourner plutôt vers la formation.

Toutefois, la suprématie du Sparta va s’affirmer au cours des années 2000 avec plusieurs titres de champion alors que le Slavia a perdu de sa grandeur et connaît une période difficile, tombant en milieu de tableau et sans parvenir à rivaliser avec les nouveaux cadors de la Gambrinus Liga, à savoir le Viktoria Plzeň notamment.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire