Thiago et Rafinha, une histoire de famille

Cette double confrontation est attendue par toute la planète foot, mais encore plus par un homme. Cet homme a déjà marqué l’histoire de ce sport en son temps. Champion du monde en 1994 avec le Brésil, Mazinho, de son vrai nom Iomar de Nascimento, a fait partie d’une grande génération de footballeurs brésiliens. Ce soir, il sera comme beaucoup assis devant sa télé, mais lui n’aura pas de favori et pour cause puisque ses deux fils vont s’affronter.

Formé à la Masia

Repéré très tôt par les envoyés spéciaux blaugrana à Flamengo, Thiago Alcantara débarque dans la catalogne à 14 ans. L’aîné de la fratrie dispose déjà dès son arrivée la faculté de se débarrasser de son adversaire dans les petits espaces. Titulaire de trois nationalités (son père est brésilien, sa mère italienne, et il est né en Espagne), il choisit de faire ses classes dans les sélections de jeunes ibériques. En 2006, alors qu’il n’a que 15 ans, il fait partie de l’équipe B du Barça qui monte en 2ème division. L’équipe alors entraînée par un certain Pep Guardiola, dispose d’éléments très intéressants qui ne manquent pas de séduire les grands clubs européens, ainsi Chelsea essaye de recruter le jeune Thiago dès ses 16 ans. Le jeune milieu de terrain refuse et pour cause, lors de l’année 2006, un nouveau pensionnaire arrive à la Masia. Ce n’est autre que Rafinha, le cadet de Thiago. Les deux frères se suivent dans les catégories d’âge et les comparaisons entre les deux vont bon train. Les deux jeunes jouent au même poste, à savoir milieu offensif : un poste clé au Barça.

Un mentor chacun

Lorsque Rafinha fait ses classes, son entraîneur n’est autre que Luis Enrique. L’ex joueur coach alors l’équipe B de Barcelone quand son collègue Pep Guardiola coach l’équipe A avec Thiago dans l’effectif. Les deux joueurs s’imprègnent de plus en plus de la philosophie de jeu blaugrana. Ils sont chacun de plus en plus présents dans le 11 de départ, marquant à l’occasion quelques buts de temps à autres. À tel point que lors de la saison 2012-2013, les deux joueurs signent une prolongation de contrat à un an d’intervalle avec une augmentation de la clause libératoire (90 millions pour Thiago, 30 millions pour Rafinha). Une belle preuve de confiance pour ces deux jeunes joueurs. Seulement après leurs prolongations, les mentors respectifs s’en vont, Guardiola quitte l’équipe A, tandis que Luis Enrique part à la Roma faire ses gammes en tant qu’entraîneur d’une équipe première. De retour en Liga, il ne tarde pas à faire signer Rafinha au Celta sous la forme d’un prêt. Rafinha sera un élément incontournable de la saison du Celta, disputant 33 matchs et marquant 4 buts.

Quelques jours avant le départ de Rafinha, son frère aîné lui avait montré la voie. Priorité de Guardiola pour le mercato bavarois, Thiago est lui cédé au Bayern contre un chèque de 24 millions. Il retrouve celui qui l’a formé depuis ses 16 ans dans un championnat et un contexte qu’il ne connaît pas. Relève annoncée de Schweinsteiger dans l’entre-jeu munichois, le fils de Mazinho est retardé par des blessures assez importantes qui lui font manquer une partie de sa première saison et la coupe du monde au Brésil. Revenu au premier plan depuis début 2015, il a été décisif contre Porto en 1/4 de Finale. Nul doute qu’il sera très important ce soir et la semaine prochaine pour faire tomber son club formateur, lui qui a déclaré récemment “à Barcelone, j’ai le sentiment qu’on ne m’a pas laissé ma chance, au Bayern j’ai trouvé ce que je cherchais”.

Déjà vainqueur de la compétition en 2011 avec le Barça, l’aîné n’a pas oublié son petit frère. Sur les antennes d’une radio catalane Thiago a “souhaité à son frère de gagner la Ligue des Champions si ce n’est pas lui qui la gagne” une belle manière de mettre du piment dans ce duel fraternel. Ce n’est pas anodin si c’est en Ligue des Champions que les deux frères ont été pour la première fois titularisés ensemble en équipe première. C’était face à Benfica, un soir de décembre, alors que dans les rangs benfiquistes figuraient un certain Rodrigo, cousin germain de Rafinha et Thiago, et donc neveu de Mazinho. Une belle histoire de famille.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire