Top 5 des Youtubeurs à suivre pendant la Coupe du Monde

Le foot, ça se passe aussi sur les réseaux sociaux. On connaît la propension des joueurs à s’exprimer via leurs comptes Facebook, Twitter, Snapchat et Instagram. Mais grâce à YouTube, un autre type d’individu est parvenu à accéder à la notoriété. Il s’agit du Youtubeur. Quel que soit son niveau d’analyse, il livre quotidiennement son ressenti sur toute l’actualité du football. Pour vous, Papinade a sélectionné cinq Youtubeurs qui marqueront la Coupe du Monde 2018 de leur empreinte.

Le top 5

5. Bengous

Bengous est fan de l’OM. Toujours en survêtement du club phocéen et lunettes de soleil, notre ami va troquer l’habit marseillais pour celui de l’équipe de France. Mais il n’a apparemment pas prévu de changer sa véritable nature pour la Coupe du Monde, et tant mieux ! A base de “tronche de con” ou “s’faire encadrer”, Bengous marie langage fleuri et crises de nerfs. Tout en émotion, ce personnage attachant et passionné, qui hurle à longueur de vidéo, suscite la sympathie. Et ce, que l’on soit Marseillais ou pas. Car il est un véritable supporter : son équipe, il la soutient, à la vie, à la mort !

4. Wass Freestyle

Il ne livre pas d’analyse. Il se contente plutôt de proposer des défis freestyle, et c’est tant mieux pour tous ceux ou toutes celles qui voudront prendre un peu de recul par rapport à l’actualité étouffante du Mondial. Si pour vous, le football est un art, si vous aimez voir des stars se faire défier par de simples mortels (et perdre !), alors la chaîne de Wass Freestyle est faite pour vous. A consommer sans modération.

3. Pauleta

Non, ce n’est pas Pedro Miguel qui se cache derrière ce pseudo évoquant une légende du PSG. Mais un Youtubeur qui, faute d’être footballeur pro (il aurait pourtant bien aimé), va livrer des analyses décalées sur l’actualité du Mondial, toutes teintées d’ironie et de légèreté. S’il peut moquer l’alignement des dents de Didier Deschamps, Pauleta sait pourtant être sérieux et donner son avis objectif. Par exemple, il aurait pris Benzema et Lacazette dans les 23 Bleus. Vous aimez marier le sérieux et la dérision (sinon, vous ne seriez pas sur Papinade) : Pauleta est donc l’homme qu’il vous faut.

2. Daniel Riolo

Le consultant de RMC n’est pas encore véritablement un Youtubeur. Mais ses analyses, disponibles sur la chaîne de l’émission “L’After Foot”, font partie des meilleurs contenus vidéo de la plateforme. Le journaliste sait, au contraire de Pierre Ménès, provoquer sans rentrer dans le cercle vicieux de l’invective. Et il élève le débat. Alors oui, on aime ou on n’aime pas. Personne n’est obligé d’être d’accord avec quelqu’un qui pense que le football français est paralysé par le corporatisme et manque de compétiteurs. Mais au moins, on peut écouter ses arguments, ses punchlines, et y répondre, car le bonhomme est accessible sur Twitter. De plus, les débats de l’After, s’ils sont parfois virulents, analysent l’actualité de manière complète. Et à l’instar de Riolo, chaque consultant a un argument intéressant à apporter. Du bon travail d’équipe !

1. Mohamed Henni

Le meilleur pour la fin. Comment passer à côté du phénix de YouTube ? Mohamed Henni est, comme Bengous, un supporter de l’OM, plutôt démonstratif. Sauf que son truc à lui, c’est de prendre une batte de baseball et fracasser des téléviseurs. Entre deux accès de rage, Mohamed Henni sait nous gratifier de formules cultes comme “Bonsoir à tous, les amis, pour ceux qui me connaissent pas, vos grand-mères les placards, qui sont sur Blablacar” ou encore “Incredible de grande de magnifico de Lionel-Diego-Messi-Maradona-Thauvin”. Ce formidable orateur, qui flirte parfois avec la footixerie en disant absolument tout ce qui lui passe par la tête, filme aussi l’intégralité de son quotidien sur son profil Snapchat. Et des compilations de ses stories circulent sur Internet. Alors, si vous ne le connaissez pas, wola, n’attendez plus et foncez le découvrir ! Sans aucun doute, l’absence de ses punching-balls favoris, Dimitri Payet et Valère Germain, ne l’empêchera pas de sortir de belles punchlines pendant la Coupe du Monde.

1 Comment

Laisser un commentaire