Deux fauteuils pour cinq équipes

L’Europe, objectif avoué des grosses écuries de la Ligue 1 ou espérance bien cachée pour les autres, pointe son nez alors qu’il ne reste plus que 5 journées à disputer. Si les Verts viennent de remporter leur premier trophée après 32 années de disette et de s’offrir une place en Ligue Europa, la Ligue des Champions est loin de leur être inaccessible puisqu’ils ne seraient qu’à deux points du podium en cas de victoire contre Ajaccio lors de leur match en retard. Mais pour cela, si le titre semble revenir tout droit à Paris, il faudra également revenir sur l’Olympique de Marseille et l’Olympique Lyonnais qui sont prêts à se battre jusqu’au bout pour se maintenir sur le podium, synonyme d’une place en Ligue des Champions.

Derrière, le LOSC (ndlr : actuellement 4e mais qui compte un match de plus que Saint-Etienne) et l’OGC Nice peuvent toujours espérer accrocher une place en Ligue des Champions s’ils négocient bien leur dernière ligne droite et profitent d’un accident de parcours d’une des équipes au dessus, d’autant plus que les deux équipes bénéficient chacune d’un calendrier plutôt favorable. Ainsi, Lille rencontrera trois équipes de deuxième partie de tableau et se déplacera à Montpellier qui n’aura plus rien à jouer tandis que les Aiglons, de leur côté, devront se défaire de Troyes, Rennes, Evian et Ajaccio, équipes qui semblent toutes être à la portée des joueurs de Claude Puel.

Les trois dernières places (ndlr : 2e, 3e et 4e) qualificatives pour une compétition européenne se gagneront donc lors des confrontations qui verront s’opposer les différents concurrents aux places européennes entre eux. Ainsi, dès le week-end prochain, le “derby rhônalpin” entre l’AS Saint-Etienne et Lyon tiendra toutes ses promesses en terme d’enjeu puisque le vaincu perdra très gros dans la course à la Ligue des Champions. Lors de la 36e journée, Lyon recevra le Paris Saint Germain à Gerland avant de se déplacer au Stade du Ray contre Nice la semaine suivante. Enfin, les Verts recevront Marseille à Geoffroy Guichard dans un Chaudron bouillonnant puis se déplaceront au Grand Stade de Lille lors de la dernière journée de championnat. Aubameyang pour Saint-Etienne à la lutte avec un lillois dans la course à l'Europe.

Quels sont donc les enseignements qui peuvent être tirés au vue de la dynamique actuelle des équipes qui peuvent encore prétendre à une place dans une compétition européenne et à leur calendrier ?

Déjà, Lyon et Saint-Etienne semblent disposer d’un calendrier bien difficile puisque lors des cinq dernières journées ils rencontrent trois des équipes qui sont encore en lutte pour l’Europe. Au contraire, Lille, Nice et Marseille bénéficient d’un calendrier bien plus clément mais d’une dynamique différente. Ainsi, si le jeu de Marseille semble être le plus pauvre des prétendants à l’Europe, il n’en reste pas moins que l’OM reste sur 7 matchs consécutifs sans défaite. De leur côté, les Lillois emmenés par un excellent Dimitri Payet et un Salomon Kalou qui marche sur l’eau depuis quelques matchs restent sur quatre matchs sans défaite dont trois victoires et un nul face aux marseillais. Enfin, les Niçois semblent  être les moins bien armés pour clôturer leur saison et pourraient tout perdre dans le sprint final : déjà privés de Valentin Eysseric (ndlr : suspension jusqu’à la fin de la saison) et du jeune Neal Maupay (ndlr : rupture des ligaments croisés du genou droit), l’OGC Nice a également vu l’ancien dijonnais Eric Bauthéac et Alexy Bosetti être respectivement suspendus pour deux et trois matchs. Leur lourde défaite au Parc des Princes, ajoutée aux points qui se sont envolés récemment contre Marseille et Nancy, ne laisse pas envisager le meilleur pour l’équipe de Claude Puel. Enfin, les lyonnais ont vu de grosses incertitudes émerger lors des dernières journées avec trois défaites consécutives face à des équipes jouant le maintien (ndlr : Bastia, Sochaux puis Reims) avant de se ressaisir face à Toulouse et Montpellier non sans difficultés.

Le prochain match sera donc crucial pour les lyonnais et les stéphanois qui peuvent prendre une option importante, en cas de victoire, sur la Ligue des Champions. Mais pour cela, Saint-Etienne devra rapidement se remettre de l’euphorie qui a entouré la victoire en Coupe de la Ligue, qui aura toutefois le mérite d’offrir aux Verts un billet en Europa League dans le pire des scénarios. Si Marseille semble sur un petit nuage avec 11 victoires sur le score d’un but à zéro, les Olympiens peuvent payer leur sur-régime et s’effondrer en fin de saison. Il faudra enfin compter sur des Lillois revanchards qui ont su enclencher une dynamique positive au bon moment, mais cela pourrait ne pas être suffisant au moment de faire les comptes.

Lyon devra se battre jusqu'au bout afin de décrocher son billet pour la Ligue des Champions. Mais l'OGC Nice est aussi un outsider de taille.5 équipes sont encore en lice pour les deux fauteuils restants, qualificatifs pour une place en Ligues , et dans un mois, la France connaîtra les équipes qui défendront ses couleurs en Europe. Mais quoi qu’il en soit, il y aura forcément des déçus (ndlr : Saint-Etienne est déjà assuré d’avoir sa place en Europa League grâce à sa victoire en Coupe de la Ligue, seul le 4e du championnat bénéficiera d’un autre billet pour accompagner l’ASSE et le futur vainqueur de la Coupe de France dans une compétition européenne).

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire