Valbuena : recrue idoine ou erreur de casting ?

Mathieu Valbuena à l'OL

C’est mardi, après plus d’une heure et demie d’attente, que la conférence de presse organisée pour la présentation de Mathieu Valbuena a pu se tenir. Acheté près de cinq millions d’euros au Dynamo Moscou, l’international français retrouve donc les pelouses de Ligue 1 un peu plus d’un an après les avoir quittées.

Mathieu Valbuena à l'OL

Une pige à l’étranger et un retour compliqué

Après avoir passé huit saisons à l’Olympique de Marseille, Mathieu Valbuena aspirait logiquement à un nouveau challenge. L’OM venait alors de terminer à une sixième place embarrassante qui ne lui permettait pas de jouer l’Europa League avec la victoire de l’En Avant Guingamp en Coupe de France. Si l’international français espérait probablement un challenge sportif plus intéressant, c’est au Dynamo Moscou que l’ancien phocéen pose ses valises. Après une saison aboutie sur le plan personnel (4 buts et 15 passes décisives en 36 matchs), la suspension de son équipe de toute compétition européenne laisse envisager un départ pour celui dont l’objectif est clairement de disputer l’Euro 2016.

Si l’OM a bien tenté de se faire prêter son ancien joueur, c’est l’Olympique Lyonnais qui finit par rapatrier Valbuena en France. Son nouvel entraîneur, Hubert Fournier, confirme toutefois que “l’accord a été difficile à trouver”, titulaire indiscutable au Dynamo, le milieu de terrain disposait en outre d’un salaire plus élevé que ce que lui proposait Lyon.

Expérience et talent au service du collectif

Dauphin du PSG, l’OL sort d’une incroyable saison marquée par un collectif prometteur, uni et… jeune. Lopes, Umtiti, Tolisso, Ferri, Fékir, Lacazette, autant de titulaires indiscutables dont l’âge moyen ne dépassait pas les 22 ans la saison dernière. Encadrés par des joueurs comme Maxime Gonalons et Christophe Jallet, cette talentueuse jeunesse s’est révélée aux yeux de la France mais a aussi flanché dans les moments importants comme dans le sprint final ou lors des confrontations face à leurs rivaux stéphanois et surtout lors de la double confrontation face à l’Astra Giurgiu en début de saison. L’arrivée de Mathieu Valbuena vient donc apporter ce surplus d’expérience qui pouvait manquer sur le front de l’attaque. Avec Jallet, Gonalons et lui, l’OL peut s’appuyer sur trois joueurs qui, à chaque ligne, apporteront de leur sérénité en toutes circonstances.

L’arrivée de l’ancien marseillais vient surtout apporter de la profondeur à une équipe qui, cette saison, jouera bien plus que le championnat : si la belle deuxième place de l’OL a fait oublier les éliminations prématurées en coupes et surtout en Europa League, la donne ne sera assurément pas la même cette année. Avec la Ligue des Champions, l’OL aura au minimum 6 matchs de plus à disputer lors de la première partie de saison avec la possibilité éventuelle de passer à la phase à élimination directe, que ce soit en C1 ou en C3. La blessure de Clément Grenier, touché à l’adducteur, a accéléré le recrutement d’un numéro 10 à Lyon. Si Nabil Fékir pouvait évoluer à ce poste et ainsi laisser Claudio Beauvue évoluer en tant que second attaquant aux côtés d’Alexandre Lacazette, l’arrivée de Mathieu Valbuena va lui permettre de jouer un cran plus haut, là où il a tant brillé la saison dernière. Le trident Valbuena – Fékir – Lacazette s’annonce donc extrêmement prometteur sur le terrain : si ces trois là arrivent à s’entendre, il est fort à parier que l’OL saura trouver le chemin des filets. Enfin, la Russian Premier League a déjà repris depuis presque un mois, Valbuena s’est déjà montré décisif à plusieurs reprises et arrive à Lyon affûté et prêt pour les prochains matchs.

Question d’argent et Equipe de France

Pourtant, si ce transfert est salué par la direction et le staff sportif de l’OL, de nombreuses interrogations découlent de cette arrivée à commencer par la fatidique : et quel salaire pour un international français qui évoluait en Russie avec des émoluments aussi importants. Après l’épisode Alexandre Lacazette qui a alimenté la presse sportive, il était évident que le salaire de Valbuena ferait aussi parler. Au lendemain de la présentation du néo-lyonnais, Jean-Michel Aulas confirmait à RMC que son salaire était “avec celui de Lacazette, parmi les plus élevés”.

Autre problème : celui de l’Equipe de France. En arrivant à Lyon, Valbuena se retrouve avec deux joueurs dont la place à l’Euro n’est pas encore assurée : Alexandre Lacazette et Nabil Fékir. Ce dernier est même le concurrent direct de l’ancien marseillais pour occuper le flanc droit de l’attaque des Bleus. Ce sera là le plus gros défi du néo-lyonnais : réussir à briller individuellement dans un collectif déjà en place tout en parvenant à faire briller celui-ci car si Lyon connaît une saison blanche, ce seront les joueurs qui en pâtiront en risquant de perdre leur place dans les 23 qui feront partie de l’Euro 2016.

Face à Guingamp, Valbuena n’a pas démérité sans parvenir toutefois à faire la différence. Alors que l’équipe de l’OL semble accuser cette saison encore un retard à l’allumage après deux matchs plutôt difficile, l’arrivée du meneur de jeu pourrait bien lui donner rapidement un nouvel élan à condition de concilier objectifs personnels et collectifs.

© Lyon Mag

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire