Wenger pense que le fair-play financier n’a pas marché

 Arsene-Wenger-27-9

Le modèle d’Arsenal est plébiscité partout en Europe. Arsène Wenger dispose de finances saines à Arsenal et a réussi à faire en sorte que son club ne soit pas endetté. Avec un Emirates Stadium qui génère d’énormes recettes à chaque match (on évoque la somme d’un million d’euros par match) et les droits TV en Angleterre qui s’élèvent à des sommes astronomiques, le manager des Gunners a conservé un budget positif. Jamais inquiété par le fair-play financier, Arsène Wenger tacle Michel Platini, qui a décidé d’alléger son FPF.

Cela ne va rien changer pour nous car nous dépensons toujours l’argent que nous avons. Il y a certains clubs qui n’ont jamais respecté le fair-play financier et ça ressemble à une pression internationale de rendre les règles plus flexibles en raison des investisseurs potentiels dans les autres pays. Les droits TV en Angleterre ont poussé d’autres clubs en Europe à souhaité son allègement afin de rester compétitifs. Il n’a jamais complètement marché. Il a eu une influence positive sur certains aspects mais il n’a jamais été complètement en place”, a lâché Arsène Wenger.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire