La centrale nucléaire de Zaporizhzhia perd à nouveau sa connexion principale au réseau électrique

Les inspecteurs de la Commission de l’énergie atomique des Nations unies sont arrivés Jeudi sur le site Malgré les inquiétudes concernant la poursuite des bombardements dans la région. L’Ukraine et la Russie se sont accusées à plusieurs reprises d’avoir tiré des tirs d’artillerie.

Les experts de l’AIEA de l’installation, désormais détenue par les forces russes mais exploitée par du personnel ukrainien, ont été informés samedi par des hauts responsables ukrainiens que la quatrième ligne électrique opérationnelle de 750 kV de l’usine était tombée en panne. Trois autres ont déjà été perdus.

Cependant, une ligne de réserve relie l’installation à une centrale thermique à proximité, qui alimente le réseau externe. Il peut également fournir une alimentation de secours à l’usine si nécessaire. La plante était Auparavant temporairement déconnecté Le 25 août à partir de la ligne électrique principale.

Par ailleurs, la direction de la centrale a également déclaré au panel de l’AIEA que le réacteur numéro cinq de la centrale avait été arrêté samedi après-midi en raison de restrictions. Le cinquième réacteur a été déclassé jeudi lorsque le directeur général de l’AIEA, Raffaele Croci, a visité le site. Il était dû à une fuite de courant interne et a été reconnecté vendredi. La centrale compte six réacteurs, dont deux seulement sont opérationnels.

Selon le rapport de l’AIEA, un réacteur est toujours en activité et produit de l’électricité pour la réfrigération, d’autres fonctions de sécurité essentielles, des maisons, des usines et autres.

Le directeur général Croci a qualifié la présence de son équipe de « changeur de jeu » dans un communiqué samedi.

READ  Fuites, rumeurs et tout ce que nous savons jusqu'à présent

« Notre équipe sur le terrain dispose d’informations directes, rapides et fiables sur les derniers développements significatifs affectant la situation de l’alimentation externe de la centrale et l’état de fonctionnement des réacteurs », a déclaré Grassi. « Nous avons déjà une bonne compréhension du fonctionnement de la ligne électrique de réserve pour connecter l’installation au réseau. Il s’agit d’informations importantes pour évaluer la situation globale. »

Grassi a déclaré que l’organisme de surveillance nucléaire prévoyait de produire un rapport « au début de la semaine prochaine » pour traiter de l’état de l’installation.

Après la visite de l’AIEA jeudi, six membres du panel sont restés sur place pour poursuivre leur travail. Deux d’entre eux devraient faire partie du tableau des effectifs de l’agence Une présence continue dans une centrale nucléaire Cela aidera à prévenir la possibilité d’un accident nucléaire catastrophique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.