L’ONU a publiquement rejeté l’appel de la Russie à un référendum secret sur l’Ukraine

NATIONS UNIES, 10 octobre (Reuters) – L’Assemblée générale des Nations unies, qui compte 193 membres, a rejeté l’appel de la Russie, qui compte 193 membres, à tenir un vote secret ce week-end sur l’opportunité de condamner la décision de Moscou d’annexer quatre régions partiellement occupées de l’Ukraine.

L’Assemblée générale a décidé par 107 voix de tenir un vote public – et non un scrutin secret – sur un projet de résolution condamnant le « référendum illégal » et la « tentative de fusion illégale » de la Russie. Un vote sur la résolution aura lieu mercredi, ont indiqué des diplomates.

Seuls 13 pays se sont opposés à la tenue d’un référendum sur le projet de résolution lundi, 39 se sont abstenus et les autres se sont abstenus. La Russie a fait valoir qu’un vote secret était nécessaire car le lobbying occidental signifiait « qu’il serait très difficile que les positions soient exprimées publiquement ».

Inscrivez-vous maintenant pour un accès gratuit et illimité à Reuters.com

Les régions partiellement occupées de l’Ukraine – Donetsk, Lougansk, Kherson et Zaporijia – ont été annexées par Moscou après avoir organisé des soi-disant référendums. L’Ukraine et ses alliés ont dénoncé le vote comme étant illégal et forcé.

Un projet de résolution qui sera voté ce week-end appelle les États à ne pas reconnaître la décision de la Russie et réaffirme la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine.

Le bâtiment du siège des Nations Unies est représenté avec le logo de l’ONU à New York dans le quartier de Manhattan à New York le 1er mars 2022. REUTERS/Carlo Allegri/photo d’archives

Lundi, le secrétaire d’État américain Anthony Blinken a pressé la communauté internationale de préciser que les actions du président russe Vladimir Poutine sont « absolument inacceptables ».

« Le moment est venu de parler pour l’Ukraine ; ce n’est pas le moment d’ignorer, d’apaiser ou de faire des compromis sous des revendications de neutralité. Les principes fondamentaux de la Charte des Nations Unies sont en jeu », a déclaré Blinken dans un communiqué.

READ  Date limite de négociation MLB : Positions de Juan Soto, Shohei Ohtani ; Ce qu'il faut savoir sur les meilleurs acheteurs, vendeurs

La Russie a opposé son veto à une résolution similaire au Conseil de sécurité de 15 membres le mois dernier. Il tente de secouer son isolement international après que près des trois quarts de l’Assemblée générale aient condamné Moscou et exigé qu’elle retire ses troupes dans la semaine suivant son invasion de l’Ukraine le 24 février.

Les mesures prises par les Nations Unies reflètent ce qui s’est passé en 2014 après que la Russie a annexé la Crimée ukrainienne. Au Conseil de sécurité, la Russie a opposé son veto à un projet de résolution s’opposant à un référendum sur le statut de la Crimée et a exhorté les pays à ne pas le ratifier.

L’Assemblée générale a voté 100 pour, 11 contre et 58 pour voter lors d’un référendum formel pour déclarer le référendum invalide, avec deux douzaines de pays qui se sont abstenus.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès gratuit et illimité à Reuters.com

Rapport de Michael Nichols ; Montage par Alistair Bell

Nos normes : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.