L’Ukraine dit que la Russie prépare 200 000 nouveaux soldats pour attaquer Kiev

Un général ukrainien a déclaré que les Russes préparaient environ 200 000 nouveaux soldats.

Kyiv :

Selon une interview à The Economist publiée jeudi, le chef d’état-major des forces armées ukrainiennes s’attend à une nouvelle attaque russe contre Kyiv dans les premiers mois de 2023.

Une grande partie des combats s’est récemment concentrée dans l’est et le sud, mais le général Valery Zalushny a déclaré à l’hebdomadaire britannique que la capitale serait à nouveau visée.

Une « tâche stratégique très importante est de constituer des réserves et de se préparer à une guerre qui pourrait avoir lieu en février, au mieux en mars et au pire fin janvier », a-t-il déclaré dans une interview publiée jeudi 3 décembre.

« Les Russes préparent environ 200 000 nouveaux soldats. Je ne doute pas qu’ils retourneront à Kiev », a-t-il déclaré dans l’interview.

« Nous avons calculé le nombre de chars, d’artillerie, etc. dont nous avons besoin. »

Fin février, Moscou envoie ses forces en Ukraine dans le but de s’emparer rapidement de Kiev.

Dans une victoire pour l’armée ukrainienne, les envahisseurs ont été retenus à plusieurs dizaines de kilomètres de la capitale avant de se retirer de la région fin mars et début avril.

« Tenir cette ligne (de front) » allant du sud à l’est, repousser les Russes de Kharkiv dans le nord-est en septembre, a déclaré le général, faisait partie de ses problèmes actuels. Sud le mois dernier.

Quant à Zaluzhny, les Russes attaquent les infrastructures énergétiques depuis octobre.

« Je ne suis pas un expert en énergie, mais il me semble que nous sommes au bord du gouffre », a-t-il déclaré, ajoutant qu’il était « possible » de détruire le réseau électrique avec des attaques de missiles et de drones.

READ  La Russie pourrait retirer ses forces de Kherson occupée

Des vagues d’attaques sur le réseau électrique ont déjà provoqué des pannes massives dans tout le pays, laissant des millions d’Ukrainiens dans le noir pendant le froid et l’hiver.

« Je sais que je peux battre cet ennemi », a poursuivi le général. « Mais j’ai besoin de preuves.

« J’ai besoin de 300 chars, de 600 à 700 ifv (véhicules de combat d’infanterie) et de 500 obusiers. »

(À part le titre, cette histoire n’a pas été éditée par le personnel de NDTV et a été publiée à partir d’un flux syndiqué.)

Vidéo vedette du jour

L’Inde a testé avec succès le missile nucléaire Agni 5 et d’autres nouvelles majeures

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.