Nouvelle-Zélande. Des restes d’enfants retrouvés dans des valises achetées par la famille aux enchères, selon la police

UN SignalerLa police a déclaré avoir été alertée de l’affaire la semaine dernière lorsqu’une famille de la banlieue sud d’Auckland, à Manurewa, a signalé des parties de corps humain parmi plusieurs articles achetés dans un entrepôt.

La famille n’a pas été liée à la mort des enfants et est « naturellement bouleversée », a déclaré la police.

Les enfants – qui peuvent avoir entre 5 et 10 ans – sont peut-être morts depuis plusieurs années, peut-être trois ou quatre ans, a déclaré jeudi l’inspecteur-détective Tofilau Famanuya Walua lors d’une conférence de presse.

Waluwa a déclaré qu’une autopsie était en cours pour vérifier l’identité des enfants. Les enquêteurs recherchent également des indices sur comment, quand et où les enfants sont morts.

Waielua a déclaré que la police travaillait avec Interpol et avait ouvert des enquêtes auprès d’agences étrangères, mais les premières enquêtes ont indiqué que les proches des victimes se trouvaient en Nouvelle-Zélande.

« Je ressens vraiment pour les victimes ou les familles de ces victimes. Et, vous savez, en ce moment, il y a des proches qui ne savent pas que leurs proches sont morts », a-t-il ajouté.

Il a déclaré que l’affaire était « une nouvelle très triste à entendre pour la communauté ».

La police essaie de regarder des images de télévision en circuit fermé qui pourraient fournir des indices, bien qu’elles admettent qu’elles seront difficiles à obtenir car un temps considérable s’est écoulé.

La société de stockage participe aux enquêtes policières, et d’autres articles ménagers et personnels vendus dans l’installation de stockage sont en cours d’examen pour établir un lien avec les valises, a indiqué la police.

READ  Date limite de négociation MLB : Positions de Juan Soto, Shohei Ohtani ; Ce qu'il faut savoir sur les meilleurs acheteurs, vendeurs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.