Suite à la confiscation du compte bancaire, la filiale russe de Google est sur le point de déposer le bilan

18 mai (Reuters) – La filiale russe de Google a saisi son compte bancaire, empêchant les employés et les fournisseurs d’effectuer des paiements, mais les services gratuits, y compris la recherche et YouTube, continueront de fonctionner, a déclaré mercredi un porte-parole de Google.

Alphabet inc. (GOOGL.O) L’unité est sous pression en Russie depuis des mois pour ne pas avoir supprimé des contenus que Moscou considère comme illégaux et restreindre l’accès à certains médias russes sur YouTube, mais le Kremlin a jusqu’à présent suspendu l’accès aux services de l’entreprise.

Un porte-parole de Google a déclaré : « Le compte bancaire russe de Google a été saisi par les autorités russes.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès gratuit et illimité à Reuters.com

« Google a publié une déclaration d’intention de déposer le bilan en Russie. »

C’est la première fois qu’une chaîne de télévision appartenant à un homme d’affaires russe sous licence affirme avoir saisi 1 milliard de roubles (15 millions de dollars) à Google en avril après avoir échoué à retrouver l’accès à son compte YouTube. L’intégralité du compte a été confisqué. Lire la suite

Google n’a pas immédiatement confirmé si ces fonds avaient été confisqués, ce qui a conduit à l’intention de déposer le bilan, ou toute autre confiscation.

La base de données du Service fédéral des croyances russe répertorie deux saisies depuis la mi-mars, à l’exclusion des sommes et autres sanctions et frais d’exécution.

Le service a confirmé la saisie des actifs et actifs de Google.

Google a expulsé nombre de ses employés de Russie depuis que Moscou a envoyé des dizaines de milliers de soldats en Ukraine le 24 février. Mais certains sont restés.

Un communiqué des Fedresurs officiels russes a indiqué mercredi que la filiale de Google souhaiterait déclarer faillite et « prévoir son incapacité à faire face à ses obligations de trésorerie » à partir du 22 mars.

Services gratuits pour rester

Google, qui a suspendu les ventes de publicité et d’autres activités commerciales en Russie, a déclaré que ses services gratuits, notamment Gmail, Maps, Android et Play, resteront disponibles pour les utilisateurs russes.

La Russie a déclaré mardi qu’elle n’envisageait pas de bloquer YouTube de Google, malgré une série de menaces et d’amendes. Lire la suite

Rostelecom (RTKM.MM) Le directeur général Mikhail Ozeevsky a déclaré mercredi que Google, ainsi que tous ses serveurs, fonctionnaient comme d’habitude dans le pays, a rapporté l’agence de presse TASS.

En décembre, la Russie a remis à Google une redevance de 7,2 milliards de roubles pour les affirmations répétées de Moscou selon lesquelles il n’avait pas supprimé le contenu qu’il jugeait illégal, la première condamnation basée sur les revenus dans ce type d’affaire en Russie.

Cette amende a été augmentée de 506 millions de roubles en raison des frais d’exécution, selon les données sur la caution.

La base de données Spark des entreprises russes, de l’agence de presse Interfax, montre que la filiale russe de Google réalisera un chiffre d’affaires de 134,3 milliards de roubles en 2021.

Alphabet a déclaré le mois dernier que la Russie avait réalisé 1% ou environ 2,6 milliards de dollars de revenus l’année dernière.

READ  Les actions européennes augmentent à nouveau alors que le mouvement des taux chinois renforce le sentiment

(1 $ = 63,9570 roubles)

Inscrivez-vous maintenant pour un accès gratuit et illimité à Reuters.com

Rapport de Reuters ; Montage Elaine Hardcase, Guy Balkanbridge, David Clark et Barbara Lewis

Nos normes : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.